[Aller au menu]

Votre santé passe par la peau

Publié le 25 juin 2019

Votre santé passe par la peau

Chaque été, le sujet du cancer de la peau est tabou ! S’exposer au soleil sans préparer progressivement votre corps aux rayons solaires qui sont dangereux pour votre santé.

Qu’est-ce que c’est ?
La peau est le plus gros organe du corps humain. Elle recouvre tout votre corps et vous protège contre les éléments nocifs de l’environnement comme le soleil, les températures chaudes et les germes. La peau contrôle la température corporelle, elle élimine les déchets du corps par la sueur et procure le toucher. Elle aide aussi à fabriquer la vitamine D. Le cancer de la peau autre que le mélanome prend naissance dans les cellules de la peau. Une masse cancéreuse (maligne) est un amas de cellules cancéreuses qui peut envahir et détruire les tissus qui l’entourent. Elle peut aussi se propager (métastases) à d’autres parties du corps, mais cela se produit rarement dans le cas du cancer de la peau autre que le mélanome.


Comment le dépister ?
Aller consulter un dermatologue, il utilisera le dermoscope, un appareil spécifique, qui sert à visualiser la peau « en profondeur » avec un très fort grossissement. Le praticien peut, selon les cas, réaliser un cliché de la lésion ou pratiquer une biopsie totale ou partielle afin qu’une analyse soit réalisée par la suite en laboratoire. En cas de cancer, un bilan par imagerie est conduit pour mieux caractériser son extension, faisant appel à diverses techniques : radiologie contionnelle, imagerie par résonnance magnétique (IRM), scanner… Il est conseillé d’aller chez le dermathologue une fois par an.


Avancées des recherches du cancer de la peau ?
Depuis quelques années, de nouveaux traitements ont pu voir le jour, spécifiques à la prise en charge des mélanomes : l’immunothérapie. Elle consiste à stimuler le système immunitaire afin qu’il s’attaque aux cellules cancéreuses. Utilisés en complément de la chirurgie, ces traitements peuvent apporter un bénéfice pour le patient, en freinant notamment les récidives éventuelles. Aujourd’hui, l’avancée des traitements et découvrir de nouvelles molécules sont les principaux enjeux des recherches en cours. Plusieurs molécules sont actuellement à l’essai dans le mélanome métastasique et pourraient arriver sur le marché dans les prochaines années.

 

En quelques chiffres ...
Actuellement, on estime que 50 % des gens de plus de 65 ans auront au moins un cancer de la peau au cours de leur vie. Le cancer de la peau augmente en Europe de 5 à 7 % par an. En France, on compte environ 70 000 carcinomes et 10 000 mélanomes qui sont diagnostiqués chaque année. Le nombre de cancers de la peau a triple depuis ces 30 dernières années. Le cancer de la peau est la forme la plus fréquente de cancer secondaire : une personne ayant ou ayant eu un cancer a plus de risques d’en avoir un autre, généralement un cancer de la peau.


Margot DUCELLIER