[Aller au menu]

Octobre rose : Le dépistage du cancer du sein en question

Publié le 01 octobre 2018

Le cancer du sein est le cancer féminin le plus fréquent : il touche plus de 50 000 femmes chaque année en France. Aussi, plus les cancers du sein sont détectés tôt et plus les chances de guérison sont importantes. En Gironde, le dépistage par mammographie du cancer du sein est organisé depuis 2004 par l'AGIDECA

Chaque femme de 50 à 74 ans peut bénéficier d'une mammographie gratuite tous les deux ans. Le dépistage est coordonné en Gironde par l'AGIDECA (Association Girondine de Dépistage des Cancers).

Nos centres de radiologies de Bordeaux (Cours Gallieni), Martignas et Pessac sont agréés par l'AGIDECA. Précisions sur l'importance de ce dépistage et le déroulement de l'examen...

Pourquoi ?

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez la femme. Il est aussi la première cause de mortalité féminine par cancer.
Le dépistage est efficace pour réduire la mortalité des femmes de plus de 50 ans. Il permet de détecter des cancers de petite taille avant qu'ils ne soient palpables ou qu'il existe des symptômes.
L'examen clinique seul reste peu efficace pour réduire la mortalité, alors que la mammographie actuelle détecte, avant tout symptôme, jusqu'à 90% des cancers.
La mammographie permet également de détecter des anomalies dites « lésions à risque », qui peuvent, dans certains cas, prédisposer à un cancer du sein, si elles ne sont pas connues et prises en charge à temps.
Le bénéfice ne se traduit pas seulement par un gain de survie, mais aussi en qualité de vie grâce à la réduction de la durée et de l'agressivité des traitements quand le cancer est découvert tôt, par exemple, moins de chirurgie lourde. Il est beaucoup plus facile de traiter de toutes petites lésions, un cancer de moins d'1 cm guérit dans 9 cas sur 10.

Comment ?

L'efficacité du dépistage nécessite une mammographie réalisée à intervalles réguliers : le rythme préconisé est tous les deux ans.
Le jour de l'examen, il faut se munir des mammographies antérieures car comparer les images et suivre l'évolution du sein avec le temps est important.

Sur le plan pratique, la mammographie de dépistage comporte quatre clichés, deux sur chaque sein. L'acquisition de la totalité des clichés dure environ 10 minutes. Les seins sont immobilisés l'un après l'autre entre deux plaques, quelques secondes seulement, pour chaque cliché. Une compression douce, progressive et mesurée attenue, voire supprime le caractère désagréable de l'examen, ce dernier est indépendant de la taille du sein.

La mammographie est toujours associée à un interrogatoire et à un examen clinique : après la réalisation des clichés par le manipulateur, le médecin-radiologue viendra vous voir. Il vous palpera les seins après avoir analysé vos clichés, et vous donnera un commentaire, en expliquant ses conclusions.

Il réalisera parfois des clichés supplémentaires et/ou une échographie en complément, même si la mammographie est normale. Les deux examens sont complémentaires, l'un ne remplace pas l'autre.

Y-a-t-il un risque ?

La réglementation en vigueur et le dépistage impose un contrôle de qualité des appareils qui sont vérifiés tous les six mois par un organisme agréé et quotidiennement par le cabinet.
Un système de sécurité limite la compression exercée, qui est sans danger pour la poitrine, sans distinction de taille, de morphologie ainsi que les femmes porteuses de prothèses.
Les doses de rayons X font également l'objet d'un contrôle rigoureux, et sont inoffensives dans le cadre habituel du dépistage.
 
Et après ?

Les examens considérés comme normaux par votre radiologue qui lit la mammographie au cabinet de radiologie, sont adressés à l'AGIDECA (Gironde) en deuxième lecture (c'est-à-dire qu'ils sont relus par un deuxième radiologue) ; ils vous sont ensuite envoyés dans un délai moyen de 3 semaines. Un courrier sera alors adressé à votre médecin.

En cas d'anomalie, la ou le radiologue propose rapidement des compléments d'examen (il réalisera le plus souvent une échographie ou des clichés de mammographie supplémentaires), et prévient votre gynécologue ou votre médecin traitant. Il vous fait part de ses premières observations et pourra vous guider vers d'éventuels autres compléments.

Compte tenu de la fréquence des cancers du sein chez la femme, la mammographie de dépistage est une chance à ne pas négliger.

A retenir :

- Conserver précieusement vos mammographies et rapportez-les à chaque nouveau contrôle.
- Le dépistage du cancer du sein est mammographique
- La mammographie standard comporte 2 clichés par sein
- L'examen de dépistage est à réaliser tous les 2 ans
- C'est un examen sans risque