Vous êtes ici : Accueil > Les Dossiers
LA HERNIE INGUINALE PAR COELIOSCOPIE EN AMBULATOIRE
»

LA HERNIE INGUINALE PAR COELIOSCOPIE EN AMBULATOIRE

La hernie inguinale, est une pathologie fréquente, le plus souvent chez l'homme, qui se manifeste fréquemment par une gêne, une pesanteur et par la présence d’une «grosseur» en bas de l’abdomen. Au fil du temps, le volume de la hernie augmente et des complications graves peuvent survenir. Pour en guérir, une seule solution : l'opération...



Qu'est ce qu'une hernie inguinale ?

La région inguinale est un point faible de la paroi abdominale surtout chez l'homme du fait du passage du cordon spermatique et de l'existence d'une zone dépourvue de structures tendineuses et musculaires.

Une hernie inguinale se manifeste fréquemment par une gêne, une pesanteur et par la présence d'une «grosseur» en bas de l'abdomen. Des facteurs de risque tels la toux chronique, la constipation, la dysurie , la surcharge pondérale, ou encore le travail physique. A noter également que cette pathologie 7 fois plus fréquente chez l'homme.

L'augmentation progressive du volume de la hernie est la règle mais s'observe avec une vitesse d'évolution variable. La complication la plus fréquente et la plus grave est l'étranglement de la hernie. En raison de ce risque, le chirurgien propose à son patient de l'opérer, car la guérison sans opération n'existe pasSi la hernie ne cause pas de symptômes ou s'ils sont minimes, on peut recommander dans certains cas une simple surveillance. Mais si les symptômes apparaissent ou s'aggravent, une intervention chirurgicale est préconisée.

Comment se déroule cette intervention ?

Le plus souvent en dehors de toute situation d'urgence, l'intervention a lieu en structure de chirurgie ambulatoire. L'opération et le retour à domicile se font le même jour. Ce mode d'hospitalisation s'adresse à des patients en bon état général. Le patient rentre à jeun le matin et sort dans l'après-midi après la visite du chirurgien et de l'anesthésiste, avec une ordonnance de calmants.

L'intervention par voie coelioscopique impose toujours une anesthésie générale, d'une durée de 30 minutes environ, elle se déroule en deux temps :

- Réduction de la hernie en repassant son contenu dans la cavité abdominale.
- Renforcement de la paroi abdominale en mettant en place une plaque prothétique non résorbable, synthétique dont la tolérance est excellente. Cette plaque, glissée dans l'espace entre les muscles et le péritoine permet de couvrir toutes les zones possibles de faiblesse. Ce voile pré-péritonéal n'est pas fixé, l'absence d'agrafes réduisant le risque de douleurs résiduelles.

Les complications sont rares :
- Ecchymose : apparition d'un bleu au niveau de la verge et du scrotum tout à fait banal et sans gravité,
- Douleur modérée avec une sensation de tension locale durant classiquement une quinzaine de jours,
- Sérome : collection de liquide mimant une récidive herniaire qui est indolore et disparait le plus souvent tout seul,

D'autres complications sont plus rares :
- Récidive pouvant  survenir de manière précoce liée à un glissement de la prothèse (<3%),
- Infection de prothèse (< 0,5%),
- Les douleurs chroniques de l'aine pouvant se prolonger (< 10%).
- Atrophie ischémique du testicule liée à la dissection du cordon spermatique (< 1%),
- Complications exceptionnelles liées à la cœlioscopie (plaie de gros vaisseaux ou plaie d'organes proches du site opératoire).

Tout symptôme anormal qui apparaîtrait dans les jours suivant l'intervention, doit être signalé soit au médecin traitant soit au chirurgien référent.

La cure d'une hernie inguinale par voie coelioscopique est donc une intervention simple réalisée le plus souvent en ambulatoire dont le taux de récidive est faible < à 3% permettant une reprise plus rapide des activités physiques, sportives et professionnelles.

 

Zoom sur ... surveillance Post-opératoire et reprise d'une activité

Surveillance post-opératoire

Le patient est appelé le lendemain par une infirmière et revu par le chirurgien 8 jours après. Le gaz utilisé lors de l'intervention par cœlioscopie peut provoquer des douleurs passagères au niveau des épaules et dans le bas du dos mais les suites de l'intervention sont le plus souvent simples.  

Quand reprendre son activité professionnelle et de loisirs ?

- Un arrêt de travail est prescrit à la sortie de l'hospitalisation, sa durée est comprise entre 2 et 4 semaines. Celle-ci dépend de l'âge, du caractère bilatéral de la cure de hernie, de la nature de l'activité professionnelle et des co-morbidités associées du patient.

- La conduite automobile est déconseillée pendant 7 jours.

- La reprise d'une activité physique est de l'ordre de 1 à 3 mois selon la nature de celle-ci. Dans tous les cas, la période post-opératoire de consolidation définitive est de l'ordre de 3 à 4 semaines pour lesquelles on conseille d'éviter des efforts physiques importants (port de charges de plus de 5 kg).

 

Docteur Arnaud DEDIEU

Chrirugien Digestif - Clinique Mutualiste de Pessac