Vous êtes ici : Accueil > Les Dossiers
EN NOVEMBRE : DIABETE ? FAITES LE TEST !
»

EN NOVEMBRE : DIABETE ? FAITES LE TEST !

En 2015 le diabète touchait en France environ 3,7 millions de personnes (source CNAMTS). L’évolution des facteurs de risque (obésité, sédentarité, vieillissement), génère toujours une progression soutenue du nombre de personnes atteintes. Cette situation justifie la démarche de sensibilisation du public et de prévention, entreprise par les pharmacies mutualistes...



 

 Jusqu'au 30 novembre à Bordeaux :
Faites le dépistage Diabète !

Pharmacie Mutualiste Achard : 41, boulevard Albert Brandenburg

Pharmacie Mutualiste Gallieni : 45, cours Maréchal Gallieni

Tout au long du mois de novembre, des dépistages gratuits du diabète seront proposés au sein de nos 2 pharmacies mutualistes.

Sur la base d'un auto-questionnaire, et d'un contrôle glycémique, votre pharmacien vous donnera des conseils et vous invitera si besoin, à consulter votre médecin traitant en vue d'une consultation approfondie.

 

Qu'est-ce que le diabète ?

Le diabète est un trouble de l'utilisation et du stockage des sucres apportés par l'alimentation. Cela se traduit par un taux de glucose dans le sang (encore appelé glycémie) élevé : on parle d'hyperglycémie.

Outre les lipides et les protides, les aliments sont composés de glucides et ces derniers nous fournissent l'essentiel de notre énergie en passant dans l'intestin avant de rejoindre la circulation sanguine.

Donc quand on mange, le taux de sucre dans le sang augmente et les glucides sont alors transformés essentiellement en glucose. Le pancréas détecte l'augmentation de la glycémie et  les cellules du pancréas vont secréter de l'insuline afin de permettre au glucose de pénétrer dans les cellules de l'organisme : muscles, tissus adipeux, et le foie où il va pouvoir être transformé et stocké.

Ainsi la glycémie peut augmenter légèrement, puis revenir à un taux normal et le glucose être converti en réserves et en énergie. Chez les personnes atteintes de diabète, ce système ne fonctionne pas.

 

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 apparaît généralement chez le sujet de plus de 40 ans et touche plus de 85% de l'ensemble des diabétiques. Il est sournois et indolore et souvent découvert tardivement. On estime qu'il s'écoule en moyenne 5 à 10 ans entre l'apparition des premières hyperglycémies et le diagnostic.

Le surpoids, l'obésité et le manque d'activité physique sont la cause révélatrice du diabète de type 2 chez des sujets génétiquement prédisposés.
Dans ce type de diabète deux anomalies sont responsables de l'hyperglycémie :
Soit le pancréas fabrique toujours de l'insuline mais pas assez, par rapport à la glycémie.
-  Soit cette insuline agit mal.

Il n'existe pas une cause précise du diabète de type 2 mais un ensemble de facteurs favorisants :

une origine génétique : Des antécédents de diabète du même type sont souvent présents dans la famille.
des facteurs environnementaux : alimentation déséquilibrée, un manque d'activité physique, responsables du surpoids

L'important est donc de connaître son capital santé (hérédité, problèmes cardiaques, poids actuel, enfant de plus de  4kg à la naissance). En effet, nous ne sommes pas tous égaux face aux risques de diabète. Les hommes sont plus touchés que les femmes et les taux de prévalence sont plus élevés après 60 ans. De plus, En France la population diabétique est plus nombreuse en outre-mer que dans le reste du pays. En métropole c'est la Bretagne et le Pays de la Loire qui sont le moins touchés.
Enfin les conditions sociales sont importantes : Les pauvres sont plus touchés.

En connaissant son profil on peut envisager des mesures correctives de son hygiène de vie. Pratiquer une activité physique régulière, manger de façon équilibrée sont les seules armes pour retarder la survenue du diabète (même si l'utilisation de médicaments pourrait aussi retarder l'apparition de celui-ci).

Le traitement

Le diabète de type 2 étant une maladie évolutive, après l'augmentation progressive des anti diabètiques, des injections d'insuline seront proposées au patient lorsque la carence en insuline sera trop importante.

Le contrôle des glycémies quotidien par auto surveillance est essentiel dans la vie d'une personne diabétique. Il permet de prévenir les déséquilibres (hypo/hyper) et à adapter son traitement en effectuant un prélèvement sanguin sur le bout du doigt à des moments précis.

Tout au long de l'année il faut suivre un certain nombre d'examens réguliers pour prévenir et détecter les complications.
- Chaque visite chez le médecin traitant est l'occasion de faire un point sur la tension artérielle et le poids.
- Tous les 3 mois, faire un test afin de mesurer le taux moyen de sucre dans le sang sur une longue période.

Une fois par an :
- Vérifier l'absence d'infection urinaire,
- Mesurer le cholestérol et les triglycérides afin d'évaluer le risque de complications cardio-vasculaires,
- Faire un examen approfondi des yeux afin de dépister d'éventuelles atteintes de la rétine, Subir un examen dentaire pour dépister d'éventuelles lésions des dents et gencives.

Sans oublier l'examen des pieds qui permet de déceler une artérite ou une neuropathie diabétique (atteinte des nerfs périphériques et sensitifs sensibilité liée à l'hyperglycémie chronique.

Pascale Peiffer
Magazine Seniors Mag